Conseils pour connaître du succès en tant que pigiste : Partie 1, Marketing et réputation

Par -

Vous êtes créateur à la pige ou songez à le devenir? Dites-vous que vous n’êtes pas seul. En effet, Statistique Canada estime qu’environ 15% de la population canadienne sont des travailleurs autonomes. Parmi ceux-ci, on compte les propriétaires d’entreprises, les pigistes et les travailleurs contractuels.  Avec un marché aussi compétitif et souvent saturé, vous devez impérativement vous assurer de bien gérer votre réputation et de perpétuellement travailler à l’améliorer. Rappelez-vous qu’il est possible de bâtir une carrière de pigiste très lucrative avec une excellente réputation et un talent modéré. L’inverse est peu probable.

Dans cet article, qui est le premier d’une série de trois, nous nous pencherons sur les concepts essentiels de marketing qui vous aideront à bâtir et maintenir votre réputation.

Site Web

En tant que pigiste, la pluspart de vos potentiels clients vous trouveront par le biais d’internet. Par conséquent, votre site Web constitue l’outil de conversion « NUMERO UNO » de votre entreprise. Il est important de changer votre perception de celui-ci. Vous devez, en effet, considérer votre site Web comme un vendeur travaillant pour vous 24 heures sur 24 et 365 jours par année.

Faisons l’exercice : Si vous aviez à engager un vendeur à temps plein. Disons au taux horaire de 15$/heure, sur 365 jours. Il vous en couterais 43,800$ en salaire par année.

Où je veux en venir, c’est qu’il ne faut en aucun cas négliger le pouvoir de vente d’un site Web bien conçu. Bien évidemment, je ne vous dit pas d’investir 43,800$ par année sur votre site Web… rassurez-vous. Cependant, je vous encourage fortement à investir la majeure partie de votre budget de départ dans la création et le marketing de votre site Web. De nos jours, plusieurs solutions s’offrent à vous, et pour tous les types de budget. J’ai d’ailleurs écrit un article sur le sujet :

Site Web pour tous les budgets

Cartes d’affaires

Vous êtes en affaires, au même titre qu’un représentant d’entreprise, vous devez toujours avoir avec vous des cartes d’affaires avec vos coordonnées et votre site Web. Eh oui, rien à rajouter.

Vous pouvez essayer plusieurs imprimeries avant de tomber sur la qualité et le prix qui vous satisfera. Personnellement, j’ai bien aimé le service et la grande qualité des cartes commandées chez Zed Image (www.zedimage.com). Ils offrent aussi un service d’infographie très avantageux.

Le réseautage

Il existe plusieurs niveaux de connaissances. On dit qu’à l’intérieur de 6 degrés de séparation, tout le monde connait tout le monde. Tenons-nous en au premier degré pour le moment. Tous les gens que vous connaissez de proche ou de loin doivent être au courant de ce que vous faites. Votre réseau est votre outil gratuit de marketing par bouche à oreille. Les références qu’ils vous présenteront seront vos clients les plus faciles à convaincre aider. C’est normal vous bénéficierez dès le départ du lien de confiance qui existe déjà entre le client et votre contact qui vous a référé.

url 1 300x208 Conseils pour connaître du succès en tant que pigiste : Partie 1, Marketing et réputation travail freelance  pigiste marketing

Maintenant, passons aux degrés de séparation suivants. Vos meilleurs amis, dans le but d’étendre votre réseau de contact, sont les réseaux sociaux. Inscrivez-vous dès maintenant à ceux qui vous conviennent. Pour développer des liens d’affaires, Facebook, Twitter et Linkedin vous donneront les meilleurs résultats. Le meilleur conseil que je peux vous donner c’est de ne pas avoir peur de partager vos apprentissages et vos expériences. Plus vous fournirez de contenu utile, et moins vous vous retiendrez, plus les gens vont s’intéresser à ce que vous avez à dire. On croit parfois qu’on ne connait personne et qu’on ne saura pas où trouver de nouveaux contacts. Ne vous arrêtez pas à ça et commencer par vous impliquer dans des discutions qui vous intéresses et faites connaitre votre point de vue! Si vous cherchez par où commencer, ajouter moi sur ces réseaux, il me fera un plaisir de vous introduire à d’autres.

Ma page Twitter

Ma page Linkedin

Ma page Facebook

La niche

Devenir expert dans un domaine spécifique peut grandement vous aider à connaitre du succès en tant que pigiste. Trop souvent, les créateurs offrent une grande liste de services et ne se démarquent dans aucun de ceux-là. Par exemple, si vous êtes concepteur Web et devenez excellent à créer des sites Web pour les restaurants, développer cette niche. Non seulement vous serez considérés comme expert dans votre domaine, mais vous serez en mesure de charger d’avantage pour votre connaissance approfondie du domaine. Voilà un excellent moyen d’augmenter votre taux horaire.

Portez attention lors de la réalisation de vos mandats. Y-a-t-il un type de projet qui revient souvent, ou pour lequel vous avez de la facilité? Une niche peut être définie par votre clientèle cible ou encore le type de projet que vous aimez réaliser.

Le bon prix

La façon dont vous fixez le prix de vos services peut facilement faire pencher la balance de votre côté ou non, lorsque vient le temps de décrocher un projet. Assurez-vous de toujours être transparent avec vous-même et vos clients. Les clients sont comme vous et moi, ils n’aiment pas les frais cachés et veulent connaitre clairement ce pourquoi ils payent. Lorsque vous soumissionnez pour un projet, assurez-vous de bien inclure TOUS les frais et ressources qui seront nécessaires à la réalisation du projet. Si vous prévoyez charger un montant mensuel pour les mises à jours futurs, assurez-vous de l’indiquer clairement.

En tout temps, soyez sur vos gardes. Il est facile de s’emporter face à un nouveau client, surtout les premiers. Ne vous laissez pas prendre au jeu. Protégez-vous toujours à l’aide d’un contrat clair dans lequel chacun des partis impliqués s’engagent à respecter leurs engagements. Demandez aussi un petit pourcentage du total à payer avant de débuter le projet. Vous saurez tout de suite si le client est un bon payeur.

Finalement, ne sous-estimez pas votre talent. Il est contreproductif de sous-charger, sous prétexte que vous n’avez pas beaucoup d’expérience. Au contraire, vous devez charger juste assez pour que les gens vous prennent au sérieux. À titre d’exemple, comme graphiste, j’ai débuté en chargeant 35$/heure. À noter qu’une partie de ce montant, environ 15% est consacré aux dépenses reliées à votre entreprise.

Dans les prochains articles de cette suite, nous aborderons les bonnes habitudes du pigiste, la gestion du temps, la gestion de projet et des finances. Si ces sujets vous intéressent, abonnez-vous à l’infolettre pour être avisé des futures publications.

Subscribe to our mailing list

* indicates required Adresse courriel *
Jean-Olivier
Jean-Olivier

Passionné de Web et de design habitant la magnifique ville de Montréal. Je suis fondateur de l'agence de création Voz Labs spécialisée en stratégie, conception Web et branding. Je partage mes expériences et apprentissages en lien avec le travail en freelance et le marketing Web, sur mon blogue CreateurFreelance.com. Je suis toujours ouvert aux opportunités! N'hésitez-pas à me contacter.

1 Commentaire sur Conseils pour connaître du succès en tant que pigiste : Partie 1, Marketing et réputation

  1. Très bon article et excellents conseils! Je me suis fait piégé lors de mes débuts également sur le bon prix (je sous-chargeais) et je manque (trop souvent) de cartes d’affaire. Votre article m’a rapellé qu’il faut que je me fasse une nouvelle batch! Merci! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>